Mes﹛3 astuces﹜anti-procrastination pour passer à l'action

Mes﹛3 astuces﹜anti-procrastination pour passer à l’action

Pourquoi certaines personnes accomplissent de grandes et belles choses, réalisent leurs rêves et les projets qui leur tiennent à cœur pendant que d’autres subissent leur vie, empêtrées dans une routine ennuyeuse et un état de procrastination qui paraît inéluctable ?
Une vie de choix, productive, excitante et intéressante, serait-elle le lot des privilégiés, des fortunés et autres chanceux de ce monde ?

Pourquoi certains y arrivent quand d’autres échouent ?
Sommes-nous condamnés à une existence médiocre et fade parce que nous ne sommes pas nés sous la bonne étoile ?

Et si ce n’était pas ça ? Si nous faisions fausse route en nous persuadant que les dés sont pipés et que quoi que nous décidions, notre vie ne ressemblera jamais à l’idéal auquel nous aspirons ?

Comment-arreter-la-procrastination

Car la vérité, c’est que la fatalité n’existe pas. Si certaines personnes réussissent,

c’est tout simplement parce qu’elles savent où elles vont et ce qu’elles veulent. Elles sont organisées, elles ont un plan, une liste d’objectifs précis, des dead-lines et un agenda.

« Lorsque vous vous plaignez, vous vous placez en victime. Laissez la situation ou acceptez-la. Tout le reste est de la folie. »

Eckhart Tolle

3 conseils anti-procrastination pour maintenir un esprit focus et positif

Dans l’optique de favoriser vos chances de réussite, je vous ai dressé une petite série de conseils que j’applique régulièrement et dont l’efficacité a fait ses preuves dans ma vie.

1. Réveillez-vous dans de bonnes conditions

« Si vous voulez vraiment rêver, réveillez-vous. »

Daniel Pennac

Qu’il y a-t-il de plus violent et agressif que la sonnerie d’un réveil qui vous éjecte sans vergogne d’un doux rêve et du confort douillet de votre couette ? Chaque matin, une pulsion de meurtre vous envahit quand le bourreau enclenche sa monotone et crispante mélodie. Si votre smartphone ne vous avait pas coûté un bras, vous lui exploseriez volontiers sa carcasse contre le mur de votre chambre.

Sortir de son lit à l’aide d’une alarme n’a vraiment rien de naturel. C’est brutal et intrusif, une arme de destruction massive pointée sur votre motivation. Alors comment faire, me diriez-vous ? Se réveiller au chant du coq alors que les seules volailles disponibles à 30 kilomètres à la ronde croupissent en tranches dans une barquette recouverte de cellophane ?

Réveillez-vous dans de bonnes conditions

Il existe une autre solution : se réveiller avec le soleil.

C’est tout ce qu’il y a de plus naturel, c’est doux et agréable et surtout, c’est silencieux.
Évidemment, ce n’est pas si facile que ça en a l’air. D’une part, parce que le soleil ne va pas se caler sur vos horaires et d’une autre, parce que certaines journées d’hiver dans le Nord ou l’Est de la France peuvent s’écouler sous une luminosité faiblarde, voire quasi-inexistante, ce qui ne vous empêche pas d’essayer ce réveil naturel de temps à autre.

Le truc, c’est de laisser les volets de votre chambre ouverts en permanence, et donc la nuit. Oui, je sais, certains en sont incapables. Mais ont-ils fait le test avant de se montrer si catégorique ?

Les lecteurs de cet article ont également lu :
Comment [retrouver son féminin sacré ?]

Imaginons que cette semaine vous devez vous réveiller à 7 heures et que le soleil sort de sa tanière à 6 heures à cette période de l’année. Si vous laissez les volets ouverts, les premiers rayons vont délicatement vous tirer de vos songes, sans violence, et même si vous vous rendormez ou somnolez de nouveau, la sonnerie du réveil qui retentira une heure plus tard vous paraîtra moins agressive et brutale que si vous aviez dormi les volets fermés.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  [ 7 - Façons] de réveillez le Sage en vous

A titre personnel, ce que j’affectionne le plus est le réveil au soleil pendant le week-end. Cela fait des années que je n’utilise plus aucun réveil les samedis et dimanches, sauf bien sûr si je dois me lever à 5 heures pour prendre le train ou l’avion. Eh bien, croyez-le ou non, mais je me lève en moyenne entre 7 heures et 9 heures du matin tous les week-ends, alors qu’il y a cinq ans de cela, volets clos et réveil programmé, je traînassais sous les draps jusqu’à 10 heures et parfois midi !

Se-faire-réveiller-par-le-soleil

Se faire réveiller par le soleil est ce qu’il y a…

de plus plaisant et de plus agréable pour un organisme humain. C’est la méthode la plus naturelle et la plus progressive que vous pourrez trouver. Tout le contraire de ce satané réveil, symbole de l’esclavage moderne et de la déprime matinale.

Alors essayez, on ne sait jamais !

2. Ne vous laissez pas influencer par les jours et la météo

« Le mauvais temps n’existe pas, il y a juste différentes sortes de beaux temps. »

John Ruskin

Dans notre inconscient collectif, chaque jour de la semaine nous renvoie à un état d’esprit ou à des activités bien particulières. Le lundi, on se sent obligé de déprimer parce que l’on doit retourner au bureau après deux jours de repos. Cet état de déprime touche même certaines personnes dès le dimanche soir, comme s’il était une fatalité, une normalité, voire un rituel. Le mercredi est considéré comme le jour des enfants et des RTT, le vendredi est supposé être excitant parce que c’est la veille du week-end, le samedi après-midi doit être consacré aux courses et à la traditionnelle ballade en centre-ville ou dans le dernier centre commercial à la mode. Le dimanche, on est censé faire une balade en forêt ou traînasser devant la télé en pyjama, au choix selon son humeur.

Quand il pleut, on a le moral dans les chaussettes et l’on renonce à toute activité extérieure, excepté l’incontournable séance de cinéma. A contrario, les jours de grand soleil, on se sent obligé de sortir, de faire un barbecue ou d’aller à la plage sous peine d’avoir gâché une si belle journée.

Ne-vous-laissez-pas-influencer

A l’approche de Noël, on est heureux et excité à l’idée de passer…

du temps avec sa famille autour d’un bon repas, mais quand on est seul, on se laisse envahir par un sentiment de mélancolie qui paraît inéluctable et acceptable. En janvier, on prend de bonnes résolutions, que ce soit de s’inscrire à la salle de sport ou d’arrêter de fumer. Quand le printemps arrive, on prend soin de son physique dans la seule optique d’afficher un corps ferme et sexy en maillot de bain. Septembre est synonyme de rentrée, même si l’on n’a pas d’enfants et que l’on a travaillé tout le mois d’août. Et qui dit rentrée, dit coup de blues ou mise en place de nouveaux objectifs.

Les lecteurs de cet article ont également lu :
Comment [purifier votre maison] contre les énergies négatives ?

Il serait hypocrite et faux de prétendre que le climat et la période de l’année n’ont aucune influence sur nos comportements et notre état d’esprit. Mais il serait également idiot de croire que nous n’avons aucune maîtrise des émotions que génèrent en nous ces caractéristiques temporelles et météorologiques. Il suffit juste de reformater son cerveau et ses croyances, d’arriver à détacher le corps et l’esprit de ces facteurs extérieurs. Ce n’est pas au jour de la semaine ou au ciel de vous dicter votre emploi du temps et de vous imposer une humeur. Vous débarrasser de cette attitude réactive n’est pas si difficile que ça en a l’air. Une fois de plus, ce n’est qu’une question de passage à l’action, d’adoption de nouvelles routines et de respect de votre agenda.

Anti-procrastination-Relisez-vos-objectifs

Si vous avez prévu d’aller faire un footing et qu’il pleut, allez-y quand même…

Les lecteurs de cet article ont également lu :  [Episode #1] - Syndrome type d'une personnalité sympathique

ce ne sont pas quelques gouttes de pluie qui vont vous tuer (évidemment, s’il tombe des trombes, restez chez vous). Si vous avez décidé d’arrêter de fumer ou de reprendre le sport, n’attendez pas le 1er janvier et cette absurde tradition des bonnes résolutions du début d’année pour passer à l’acte. Ce n’est pas parce qu’il fait un temps sublime que vous devez vous forcer à prendre l’air alors que vous avez un Objectif Concret sur lequel vous devez bosser. Le dimanche après-midi ne doit plus être synonyme de glandouille et de télévision, vous avez mieux à faire dorénavant. Idem pour le dimanche soir, au lieu de le passer devant le traditionnel et déprimant duo journal télévisé et vieux film des années 80 rediffusé pour la dix-millième fois, allez boire une bière avec un ami ou faites-vous un petit resto avec votre conjoint.

Vous avez un agenda et des Grands Objectifs à réaliser. Les seules dead-lines et actions à respecter, ce sont celles que vous avez définies, pas celles que tentent de vous imposer un foutu nuage ou une putain de rentrée scolaire !

3. Anti-procrastination – Relisez vos objectifs du jour la veille au soir

« Un objectif bien défini est à moitié atteint. »

Abraham Lincoln
Anti-procrastination-Relisez-vos-objectifs-du-jour-la-veille-au-soir

Afin de bien démarrer votre journée…

et de vous mettre dans les meilleures conditions pour accomplir vos tâches, relisez votre agenda avant d’aller vous coucher.

On dit que la nuit porte conseil ou encore que notre cerveau travaille pour nous pendant notre sommeil. Je ne sais pas si cela est vrai, je ne suis pas un spécialiste de la question. Mais ce dont je suis sûr, et je l’affirme par expérience, c’est que la lecture rapide de ses objectifs du lendemain apaise et sécurise notre cerveau. Vous vous endormez avec un esprit clair et focus, un esprit qui sait où il va et qui dès le lendemain matin, à votre sortie du lit, sera conditionné pour accomplir les actions que vous avez planifiées.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Mes (5 solutions Anti - Fatigue) pour être zen et productif au quotidien

Nouveau challenge Anti-procrastination pour 2020

Quand on se lance dans un nouveau challenge, et l’application de la méthode que je propose dans cet article, il peut être amusant et stimulant de l’accomplir avec un binôme.

Les fumeurs qui désirent arrêter la cigarette choisissent souvent de le faire en même temps que leur conjoint ou qu’un ami, une stratégie qui permet d’accroître la motivation et de maximiser les chances de réussite. On retrouve l’adoption du même procédé lorsque deux amies s’inscrivent ensemble à la salle de sport, par exemple.

La première chose à faire est de trouver votre partenaire. Si vous connaissez bien votre entourage, une personne va s’imposer naturellement à votre esprit. Cette personne sera un peu dans la même situation que vous, du moins sur certains aspects qui peuvent être : des difficultés à s’organiser, une envie de changement, des projets en cours qui stagnent depuis des lustres, une santé et une forme physique à la ramasse, trop de procrastination, la volonté de prendre un nouveau départ, un état de déprime endémique dû à l’inaction, une fatigue chronique, etc.

La peur de décevoir l’autre, l’exaltation compétitive ou l’envie de se montrer fort sont des sources de motivation supplémentaires qui peuvent

challenge-Anti-procrastination

s’avérer décisives dans l’accomplissement d’un défi.

Parlez à cet ami de mon article et s’il se montre réceptif, proposez-lui de lire mon article ou rencontrez-le pour lui expliquer la méthode que vous venez de découvrir.

Les lecteurs de cet article ont également lu :
Surmonter le biais de la négativité

Pour conclure…

Soufflez un bon coup, j’en ai (bientôt) fini avec vous. Si ce n’est pas déjà fait, vous pouvez maintenant commencer ce travail de réflexion qui vous permettra de définir vos Objectifs de Vie et vos Objectifs Concrets anti-procrastination pour passer à l’action.

Cette méthode n’a rien de révolutionnaire, je n’ai pas honte de le dire, au contraire, car c’est justement pour cette raison qu’elle a prouvé son efficacité.
Bien sûr, rien n’est jamais acquis dans la vie. Combien de personnes qui avaient tout pour elles ont tout perdu en un claquement de doigts ? Beaucoup. Mais la fatalité n’existe pas. Les coups durs et les coups de blues font partie intégrante de l’existence humaine. C’est la manière dont on réagit face à ces coups qui est importante, rien d’autre. Vivre une vie choisie, heureuse et active implique un fort investissement de notre part. Maintenir le cap quelle que soit la météo nécessite du travail, de la patience, de la persévérance et surtout, c’est le thème central de cet article.

anti-procrastination-pour-maintenir-un-esprit-focus-et-positif

Maintenir le cap

Cet article participer aux Carnaval d’Articles sur la procrastination de Pandaproductif qui a créé un blog pour vous aider, à améliorer votre organisation, votre efficacité et votre productivité.

Pourquoi avoir des routines quotidiennes ? 

Les avantages des routines sont donc nombreux : te déstresser, être plus efficace, arrêter de procrastiner et te mettre à l’action, aider tes enfants et les rendre plus autonomes
Cliquer ici pour en découvrir plus.

Partager la page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 réflexions sur “Mes﹛3 astuces﹜anti-procrastination pour passer à l’action”

  1. Merci pour ces conseils, Rodney ! J’ai résolu le problème du soleil qui ne se lève pas à la “bonne heure” par un réveil simulateur d’aube. Alors oui, c’est moins naturel mais ça fait le taf en me réveillant doucement avec une lumière progressive, même quand je dois me lever super tôt pour aller travailler 🙂

    1. Cher Aline,
      Un moment j’avais pris celui de Phillips mais maintenant même s’il y a pas de soleil, je sors de chez moi le matin et ça me fait super bien.
      En hiver, sentir le froid sur la peau et des fois d’odeur de la neige..
      Je suis aller votre ton blog et je voudrais savoir si tu serais disponible pour un interview sur la méditation? Si, oui écrit moi sur [email protected]
      A bientôt
      Rodney

  2. Merci pour ces astuces ! La plupart du temps j’essaye de me lever avec le soleil, le soucis en hiver c’est qu’il se lève un peu plus tard que moi 😅, c’est surement pour ça que je me sens plus productive en été !
    Sinon, j’aime beaucoup avoir ma liste de choses à faire prête la veille au soir, ça me permet de mieux dormir et de savoir exactement quoi faire au saut du lit !

  3. Ah oui! je suis tout à fait d’accord avec toi. Surtout sur le footing même quand il pleut 🤣🤣🤣
    Après c’est vrai que le coup des volets, j’ai encore du mal 😁.
    Merci pour ton article plein d’énergie et j’adoooore les citations que tu y a mises.

  4. Original la partie sur la météo, je suis tout à faire d’accord 🙂
    Comme on dit dans le milieu de la randonnée: “qui regarde trop la météo passe sa vie au bistro” :p

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *