COMMENT ÊTRE UN « MEC BIEN » AUJOURD’HUI ?

COMMENT ÊTRE UN « MEC BIEN » AUJOURD’HUI ?

COMMENT ÊTRE UN « MEC BIEN » AUJOURD’HUI ?


Comment redéfinir la masculinité ?
Comment construire une justice de genre ?
Qu’est-ce qu’être un bon compagnon, un bon père, un bon collègue, un bon leader aujourd’hui ?
Comment être ‘un mec bien’ ?

Les femmes osent de plus en plus parler, mais les hommes, que font-ils ? Quels hommes se proclament solidaires des femmes ? Quels hommes souhaitent mettre aux structures genrées de la société ?

Tout comme il n’y a pas ‘la’ femme, ‘le’ féminin, il n’y a pas ‘le’ masculin’ mais différentes possibilités de masculinité. Quelles masculinités sont compatibles avec les droits des femmes ?

Je plaide pour l’avènement d’“hommes égalitaires, hostiles au patriarcat, épris de respect plus que de pouvoir. Juste des hommes, mais des hommes justes”.

« Les hommes ont mené tous les combats, sauf celui pour l’égalité des sexes. Ils ont rêvé toutes les émancipations, sauf celle des femmes. »

« Lutter contre le patriarcat en tant qu’homme, c’est souvent lutter contre soi-même. »

« Repenser le masculin, c’est aussi repenser l’éducation qu’on donne aux garçons. De quelles masculinités voulons nous ? Il y a une forme d’aliénation masculine de prison du genre qui fait penser aux hommes que le masculin est synonyme de pouvoir, de force. »

« Un homme juste partage tout, le pouvoir et le sacré. »

« Les hommes doivent se définir autrement que par la conquête, la puissance et la violence. »

« Ce n’est pas aux femmes de se remettre en cause, mais aux hommes d’adopter d’autres modèles que la masculinité de domination. »

Des hommes justes: du patriarcat aux nouvelles masculinités.

Vous, les hommes, à quoi êtes-vous prêts pour que nous vivions dans une société égalitaire et harmonieuse ?

Et Vous, les femmes, dites- moi comment vous accueillez les hommes qui se remettent en question ? 🙂

Partager la page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Coronavirus - Covid-19

6 thoughts on “COMMENT ÊTRE UN « MEC BIEN » AUJOURD’HUI ?”

  1. Pas facile de défini son rôle d’homme au XXI ème siècle ! La question de la place à tenir est vaste mais elle mérite la peine d’être posée. Il faut savoir évoluer et ne plus se comparer aux siècles passés (à commencer au XX ème si proche et pourtant si différent).

    1. Bonjour Nicolas.
      Si j’ose dire ma vérité, avec égalité des sexes qui est une bonne chose dans beaucoup de domaine mais pas dans la relation de couple. Je m’explique, de nos jours beaucoup hommes ont très peur de perdre sa copine ou épouse, dans les tribunaux les femmes ont tous les advantages, l’homme ne sait plus sur quel pied dansé.

      Beaucoup hommes n’ose pas être des hommes aujourd’hui, ils ne savent pas comment faire, ils sont venus des nounous. Ils s’ont peur de montrer les coter masculin dans les relations, peur de la réaction de la femme. Dans la relation de couple, on doit retrouver chacun à sa place. C’est comme dans la dance de salon, homme guide et la femme suit et ça marche à merveille mais maintenant s’il y a la résistance de madame, ça risque de poser problème.

      Merci pour ton commentaire.

      Rodney

  2. Je suis tellement d’accord.
    Je vais exprimer aussi mes pensées honnêtes ici.
    Je pense que les hommes ont énormément de pression sur les épaules car ils doivent garder leur posture d’homme (viril, dynamique, musclé, etc) et en même temps développer de plus en plus leur féminité pour ne pas refléter la masculinité has been.
    Donc, tout comme la femme, et donc comme chaque être humain, ils ont juste besoin d’évoluer pour trouver un équilibre masculin/ féminin.
    Dans l’émancipation de la femme, selon moi, l’homme joue un rôle très important car il peut permettre justement à la femme de se reconnecter à son corps, d’écouter ses sensations, etc.
    Mais, ils ont à sortir des schémas limitants de “l’homme viril”.

  3. Merci pour cet article sympathique.
    Je ne me pose pas tellement de questions à ce sujet, considérant normal de respecter la femme (d’apprendre toujours à le faire davantage).
    Je crois que cela passe par l’écoute.
    Le courage n’est pas une valeur genrée, et je crois que les femmes sont souvent courageuses. Alors j’essayerai plus de m’inspirer de leurs qualités relationnelles plutôt que de vouloir leur apprendre quelque chose.
    A bientôt !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *